Wikipédia outragée, Wikipédia brisée, Wikipédia martyrisée mais Wikipédia libérée !

18 février 2015

Libération

Publicités

10 mois plus tard…

26 avril 2013

Une grosse pause régénérante du blog plus tard, le comité d’arbitrage est revenu, les contestations continuent, les plébiscites des confirmations continuent… En gros tout va bien dans le meilleur des mondes.

Pour la première fois, je vais faire un crochet vers Commons, même si cela concerne un contributeur assez connu du Wikipédia. Divaguant à mes occupations, j’y ai fait une découverte assez étonnante. Une personne a décidé de créer une licence libre …… payante.

Lire le reste de cette entrée »


« J’ai désamour, mon Wiki et le CAr »

20 mars 2012

Oui, je commence ce billet avec un mauvais jeu de mot sur une chanson de Joséphine Baker.

Mais, avec le début demain des élections du 16ème comité, il me semble qu’il faille revenir sur un fait important: le nombre peu important de candidatures…

Déjà, d’un point de vue arithmétique,  il suffit de se rendre compte que 10 postes sont à pourvoir et qu’il y a uniquement 7 candidats. J’imagine déjà que les Anti-CAr sont en train de mettre les bouteilles de champagne (ou mousseux) au frais en espérant qu’au 30 mars 2012 à 23:59 (heure de Paris) il n’y aura pas assez d’arbitres pour que le comité disparaisse…  Étant neutre sur le sujet, je laisse à ceux qui ont un avis plus tranché d’en parler. Je trouve tout de même assez symptomatique du désamour de plus en plus visible de ce comité le fait qu’il n’y ait pas eu plus de candidats. Il suffit de voir les dernières élections pour s’en rendre compte (15 candidats pour le 15ème, 12 pour le 14ème, 10 pour le 13ème…) et ce malgré la « publicité » qui a été faite par un ancien arbitre sur le Bistro (ce qui a amené à des réactions peu positives).

Il est certain que le poste d’arbitre, dans le contexte actuel, est peu enviable. Outre le fait de se faire tomber dessus comme chantre d’un clan (ou d’un autre) selon une décision qui sera perçue comme favorable ou défavorable selon les points de vue, il convient de rappeler que certaines décisions ont pu être ressenties comme limites (ne revenons pas sur l’histoire de la liste de suivi d’Addacat entre autres).

En fonction du résultat, que pourrait-il se passer :

  • un comité d’arbitrage avec 2 ou 3 arbitres pourrait être viable si il n’y a pas trop d’arbitrages en même temps. Un exemple récent l’a prouvé.
  • la disparition pure et simple du comité. Certaines versions linguistiques de Wikipédia n’en ont pas (ou plus) et ne se portent pas plus mal. Peut-être que la réactivation du salon de médiation (plutôt moribond) pourrait être une solution et permettrait en outre d’ouvrir aux bonnes volontés la gestion de conflits et donc, de ne pas centrer les critiques sur les seuls arbitres ainsi que de permettre un tour de table plus important (avec l’effet du nombre de participants) pour arriver à une décision plus consensuelle. Il est sûr que 25 personnes qui s’orientent vers une décision a plus de poids qu’une décision prise en vase clos par 2 personnes.
  • une élection de tous (ou presque tous) les candidats (ce qui me semble peu probable vu ce que j’ai dit précédemment) ce qui réglerait le problème vu que le CAr pourrait fonctionner quasiment normalement (le roulement des arbitres pouvant être assuré).

Quels que soient les avis qu’on peut avoir sur le comité d’arbitrage, je ne peux qu’inviter les contributeurs à s’exprimer lors de ces élections. Car, dans la période électorale qui a lieu en France en ce moment, je rappelle que ne pas voter, c’est voter pour le gagnant; ou dans le cas présent, accepter que le CAr continue d’exister ou pas.

Pour conclure, il est sûr qu’au terme de cette élection, il y aura une vision plus claire de ce que veut la communauté Wikipédienne pour la gestions des conflits.

 


Chef ! Chef ! On a oublié de faire un consensus !

24 février 2012

Après une longue phase de discussion, ça y est, la prise de décision concernant l’utilisation de Wikipédia comme une banderole de manifestation, pardon, comme un vecteur de protestation va passer à partir du 1er mars dans sa phase de vote.

Qu’on vote, soit, mais une chose m’a étonné (je pourrais même dire littéralement énervé) au niveau des modalités de vote, et je n’ai pas été le seul.

La sacro-sainte notion de consensus a été sacrifiée pour arriver à l’utilisation de la majorité absolue… Quelle forte tristesse de se rendre compte que certains ayatollahs de la contestation et de la politisation d’une encyclopédie (qui je le rappelle se doit d’être neutre selon ses principes fondateurs) souhaitent faire passer en force cette décision qui, il me semble, touchera beaucoup de monde (voir tout le monde en cas de décision de blackout…).

Il est totalement scandaleux que l’on bafoue à ce point les avis contraires auxquels on donne d’un coup, beaucoup moins d’importance. En gros, si 50 % + 1 contributeurs sont d’accord pour faire un blackout, les 50% – 1 utilisateurs qui seront contre sont donc privés de voix.

Ce n’est pas la première fois qu’on essaie de « tuer » l’opposition en essayant de faire passer en force certaines de ces idées. Je me souviens qu’il y a 7 jours, un ex-arbitre a pondu sur le Bistro une proposition digne d’une république bananière (enfin, plus ça va, plus j’ai l’impression que certains souhaitent que Wikipédia en devienne une) selon laquelle il fallait, lors des élections arbitrales soit interdire les votes Contre,  soit abaisser le seuil d’élection à la majorité absolue…
Il est savoureux de remarquer que le proposant s’était représenté aux dernières élections et si ses idées avaient été appliquées, il serait encore arbitre (ou comment joindre l’utile à l’agréable ou encore prouver comme quoi la neutralité se perd)…

Je trouve franchement très inquiétant pour la suite de la vie communautaire de Wikipédia que certains commencent à forcer le passage pour imposer leurs idées et tuer l’opposition qu’ils sentent de plus en plus grande face à certaines de leurs actions.

Mise à jour du 25 février:

Bon Touriste a pris sur lui pour décaler le début des votes car vu le tohu-bohu créé par cette prise de décision ainsi que les modalités de vote, il convient de tout poser à plat pour bien fixer tous les problèmes.

Heureusement qu’il reste quelques personnes possédant le bon sens sur Wikipédia….


PF ou pfffff ?

19 janvier 2012

Le grand n’importe quoi continue !

La brèche, que dis-je, la faille ouverte par la Wikipédia italienne précédemment, avec la décision d’un blackout total de l’encyclopédie en protestation d’un vote de loi par l’assemblée italienne, a fait des petits (ou plutôt un bon gros bébé) avec le blackout de l’encyclopédie anglaise hier.

Que les anglophones (et autres versions linguistiques) aient décidé de faire grève ou de mettre un bandeau, libre à eux. Ce qui me chagrine fortement, ce sont les réactions de certaines personnes sur le bien-nommé Bistro.

Tout d’abord, le lancement d’une « prise de décision » mardi soir (qu’on pourrait qualifier de décidée sur le coin de la nappe après un repas bien arrosé). Un vote pour décider si il fallait mettre un bandeau sur les pages françaises. À la conclusion de ce scrutin: pas de consensus donc pas de bandeau.

Ce qui me choque le plus, c’est le message mis par une ancienne présidente de Wikimédia France, peut-être sous le coup de l’ironie ou peut-être sous le coup de la déception de la non acceptation de la mise en place de bandeau. Chacun est libre d’avoir sa propre pensée, chacun est libre de l’exprimer; mais ce qui est désespérant, c’est que, comme dans un passé proche (et toujours en cours), certains ont du mal à accepter un avis divergent du leur et n’hésitent pas à le faire comprendre plus ou moins subtilement (voire même pas du tout en s’offrant un bon point Godwin).

Comme l’a expliqué un autre blogueur de la sphère wikipédienne, le principe même de Wikipédia est de permettre à tout le monde d’accéder au savoir et à tout le monde de le modifier. Wikipédia est (et c’est inscrit dans ses gènes) :

  • une encyclopédie qui incorpore des éléments d’encyclopédie généraliste, d’encyclopédie spécialisée et d’almanach. Wikipédia n’est pas […] une tribune de propagande ; Wikipédia n’est pas […] une expérience anarchiste ou démocratique […] Ce n’est pas non plus l’endroit où faire part de vos opinions […].

Avec ce premier point des principes fondateurs, et n’en déplaise à certains, Wikipédia est une encyclopédie et n’est pas une expérience politique. Le fait d’y contribuer n’est donc pas un acte politique…

Donc la prise de position de Wikipédia en global contre un projet de loi va à l’encontre du premier de ses principes fondateurs et donc amène à une dérive dangereuse.

Car comment prôner la neutralité sur les articles si le site qui les héberge ne l’est plus ?

Question sans réponse tellement le sujet est vaste…


To be ou ne pas être, that est the question

30 octobre 2011

Un mois sans rien dire, un mois à m’occuper de notre encyclopédie adorée tout en conservant tout de même un œil sur ce qu’on pourrait qualifier « d’ambiance wikipédienne » au sein de la communauté.

Je passerais ce coup-ci sur le comité d’arbitrage (je pense qu’un petit billet s’imposera à la clotûre de l’arbitrage « communautaire » concernant Grimlock).

Je vais surtout parler ici d’une petite section qui est apparue sur le Bistro aujourd’hui concernant l’usage du « franglais ».

Dans l’idée, certains termes peuvent être francisés (ou au moins que leur francisation redirige vers l’article déjà existant). Les québécois le font dans la vie de tous les jours et ceux-ci représentent une bonne communauté francophone sur Wikipédia. Passer par une prise de décision en tous cas me semble totalement approprié vu tout ce que ça induit.

Ce qui me fait tilter (et ce n’est pas la première fois depuis quelques mois), c’est qu’encore une fois, certains se braquent dès que quelqu’un fait une proposition. Pour preuve, un admin donne comme première réponse que c’est un POV… Un petit rappel de WP:FOI pourrait lui être fait, quoi qu’il en soit, la neutralité de point de vue ainsi que cette règle de respect de la bonne foi, bon nombre de contributeurs s’assoient dessus (certains avec une complaisance non négligeable de certains admins).

Le pire est qu’un futur-ex-encore-ou-pas-ou-peut-être-admin se permette (on pourrait dire comme d’habitude) d’à nouveau proférer des attaques personnelles, en regardant ce diff édifiant. En plus, on peut « admirer » la façon détournée avec laquelle cette attaque est faite. De toute façon, au bout du compte, qu’aurait-il risqué ? Une requête aux admins aurait eu toutes ses chances d’être classée par un admin ami complaisant ? Une petite fessée cul nul parce que c’est pas la première fois mais on peut esperer que c’est la dernière (ou pas) ? Évidemment ,  j’imagine que si certains contributeurs auraient osé dire ça, on leur serait tombé dessus en leur disant qu’il est inadmissible de faire des attaques allusives, etc. etc. etc. etc. …

Heureusement que certains se sont rendus compte de l’entreprise qui était faite par certains pour montrer qu’eux sont les plus intelligents et que surtout, si vous pensez pas comme eux, vous n’êtes que de la vulgaire pacotille sans aucune cervelle.

Sur un sujet qui peut se poser (l’utilisation du franglais ou pas), il est malheureux de voir que le conservatisme (ou la bêtise de certains) ne permet pas d’avoir une conversation censée et respectueuse, ce qu’on pourrait attendre d’une encyclopédie communautaire.

Vivement l’arrivée de la page de contestation qui va permettre de faire le vide de certains administrateurs qui sont très très loin du comportement qu’on pourrait attendre d’eux. Et peut-être qu’une fois le vide fait dans le pool d’admins, certains contributeurs n’auront plus un sentiment d’impunité (sachant que leurs amis admins ne seront plus là pour les protéger)…

L’avenir nous le dira.


Politique, quand tu nous tiens !

4 octobre 2011

Pour commencer (et ça sera la dernière fois), je remercie infiniment tous les visiteurs qui sont venus sur mon blog. Je ne m’attendais pas à autant de monde donc c’est touchant et j’espère être digne dans mes futurs billets de ces lecteurs.

Aujourd’hui, je vais parler d’un sujet encore sensible de l’encyclopédie: les articles concernant le domaine politique.

Me baladant sur l’encyclopédie, je suis tombé sur une requête aux administrateurs concernant une guerre d’édition sur de multiples articles concernant des hommes politiques (dans le cas présent, Isabelle Balkany et Éric Besson).
Vaste débat que le respect de la neutralité du point de vue sur l’encyclopédie.  Certains seraient tentés de dire que c’est une bataille contre des moulins chacun voyant la neutralité devant sa porte.

Ce qui est encore malheureux, c’est que ce problème arrive sur la page RA et en suit un débat sans fin, certains étant accusés d’en protéger d’autres, l’inverse étant aussi valable quand on regarde cette réponse.

Je peux totalement comprendre que les administrateurs se retrouvent dépourvus face à cette guerre de la neutralité, chacun des plaignants pensant détenir la vérité absolue sur le domaine traité mais je pense qu’il faut soit prendre un peu de hauteur pour mieux discerner le problème qui est traité dans la RA (et non un retour dans le passif comme cela a été évoqué).

C’est ce qu’à parfaitement fait chandres en clôturant cette RA et en précisant que si les contributeurs concernés dans cette requête continuent à avoir des problèmes, il n’auront qu’à saisir le CAr (« nouvelle » mouture).

Pour conclure, on peut se demander comment générer un article politique de qualité sans controverses de neutralité… Personnellement, je n’en ai aucune idée… Passage par une PdD, interdiction d’intervenir, autre chose ? Vos avis sont les bienvenus sur une page dédiée !