Chef ! Chef ! On a oublié de faire un consensus !

Après une longue phase de discussion, ça y est, la prise de décision concernant l’utilisation de Wikipédia comme une banderole de manifestation, pardon, comme un vecteur de protestation va passer à partir du 1er mars dans sa phase de vote.

Qu’on vote, soit, mais une chose m’a étonné (je pourrais même dire littéralement énervé) au niveau des modalités de vote, et je n’ai pas été le seul.

La sacro-sainte notion de consensus a été sacrifiée pour arriver à l’utilisation de la majorité absolue… Quelle forte tristesse de se rendre compte que certains ayatollahs de la contestation et de la politisation d’une encyclopédie (qui je le rappelle se doit d’être neutre selon ses principes fondateurs) souhaitent faire passer en force cette décision qui, il me semble, touchera beaucoup de monde (voir tout le monde en cas de décision de blackout…).

Il est totalement scandaleux que l’on bafoue à ce point les avis contraires auxquels on donne d’un coup, beaucoup moins d’importance. En gros, si 50 % + 1 contributeurs sont d’accord pour faire un blackout, les 50% – 1 utilisateurs qui seront contre sont donc privés de voix.

Ce n’est pas la première fois qu’on essaie de « tuer » l’opposition en essayant de faire passer en force certaines de ces idées. Je me souviens qu’il y a 7 jours, un ex-arbitre a pondu sur le Bistro une proposition digne d’une république bananière (enfin, plus ça va, plus j’ai l’impression que certains souhaitent que Wikipédia en devienne une) selon laquelle il fallait, lors des élections arbitrales soit interdire les votes Contre,  soit abaisser le seuil d’élection à la majorité absolue…
Il est savoureux de remarquer que le proposant s’était représenté aux dernières élections et si ses idées avaient été appliquées, il serait encore arbitre (ou comment joindre l’utile à l’agréable ou encore prouver comme quoi la neutralité se perd)…

Je trouve franchement très inquiétant pour la suite de la vie communautaire de Wikipédia que certains commencent à forcer le passage pour imposer leurs idées et tuer l’opposition qu’ils sentent de plus en plus grande face à certaines de leurs actions.

Mise à jour du 25 février:

Bon Touriste a pris sur lui pour décaler le début des votes car vu le tohu-bohu créé par cette prise de décision ainsi que les modalités de vote, il convient de tout poser à plat pour bien fixer tous les problèmes.

Heureusement qu’il reste quelques personnes possédant le bon sens sur Wikipédia….

Publicités

One Response to Chef ! Chef ! On a oublié de faire un consensus !

  1. Fuucx dit :

    Je ne partage pas forcément vos craintes. En effet en général les grèves sont moins fréquentes quand elles doivent être votées selon des procédures de vote sérieux. Le danger, selon moi dans le cas qui nous occupe, vient souvent d’une minorité d »activistes » qui en général savent « manipuler » des procédures informelles. Dans le passé et dans d’autres circonstances il m’a semblé qu’ils étaient moins à l’aise dans des votes formalisés où ils devaient se confronter à ce que certains ont appelé la « majorité silencieuse ». Moi ce qui me fait peur ce n’est pas le vote, mais c’est que la durée et la procédure exacte ne semblent pas fixées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :